1000 idées pour la Corse

Discussions et organisation de projets pour la Corse

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 13-06-2017 16:56:45

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Cerveau, neurologie, intelligence

Brain Architecture: Scientists Discover 11 Dimensional Structures That Could Help Us Understand How the Brain Works
http://www.newsweek.com/brain-structure … rks-624300

Hors ligne

#2 15-06-2017 13:59:46

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Hors ligne

#3 22-06-2017 07:10:10

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Secular rise in economically valuable personality traits
Markus Jokelaa,Tuomas Pekkarinenb, Matti Sarvimäkib, Marko Terviöb, and Roope Uusitalod, 2017
http://www.pnas.org/content/114/25/6527 … .html?etoc

Genetics affects educational choices
DC3UjCmXUAESywB.jpg

Genetics correlation with edu years
DC3VMEWXsAAnRVi.jpg:large

Hors ligne

#4 22-06-2017 15:52:12

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Memory for stimulus sequences distinguishes humans from other animals
http://www.su.se/english/research/resea … s-1.337613

Hors ligne

#5 24-06-2017 17:40:50

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Childhood social class and cognitive aging in the Swedish Adoption/Twin Study of Aging
Malin Ericsson & al, 2017
http://www.pnas.org/content/early/2017/ … 4.abstract

There is a previously well-established relationship between socioeconomic status and cognitive ability. By having access to repeated measures of cognitive data across the second part of the life span, we were able not only to study the influence of childhood social class on mean-level cognitive performance, but also on change over time. Using reared-apart monozygotic and dizygotic twins and a control sample of twins reared together, we studied the effects of childhood socioeconomic environment on cognition in later life. We found an association between childhood social class and mean levels of cognitive performance, but not longitudinal trajectories of change. When controlling for genetic influences, there was no association of childhood social class and cognitive performance late in life.

Hors ligne

#6 29-06-2017 07:30:59

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Corrélation taille du cerveau/intelligence.

https://docs.google.com/viewer?a=v&pid= … g3ZmEzNDI4

Hors ligne

#7 28-07-2017 17:33:55

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Our brains synchronize during a conversation
    The rhythms of brainwaves between two people taking part in a conversation begin to match each other, concludes a new study. According to scientists, this interbrain synchrony may be a key factor in understanding language and interpersonal communication.

https://www.sciencedaily.com/releases/2 … 095035.htm

Hors ligne

#8 18-08-2017 11:05:41

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Ninety-nine independent genetic loci influencing general cognitive function include genes associated with brain health and structure (N = 280,360)
http://www.biorxiv.org/content/early/2017/08/17/176511

General cognitive function is a prominent human trait associated with many important life outcomes including longevity. The substantial heritability of general cognitive function is known to be polygenic, but it has had little explication in terms of the contributing genetic variants. Here, we combined cognitive and genetic data from the CHARGE and COGENT consortia, and UK Biobank (total N=280,360). We found 9,714 genome-wide significant SNPs (P<5 x 10-8) in 99 independent loci. Most showed clear evidence of functional importance. Among many novel genes associated with general cognitive function were SGCZ, ATXN1, MAPT, AUTS2, and P2RY6. Within the novel genetic loci were variants associated with neurodegenerative disorders, neurodevelopmental disorders, physical and psychiatric illnesses, brain structure, and BMI. Gene-based analyses found 536 genes significantly associated with general cognitive function; many were highly expressed in the brain, and associated with neurogenesis and dendrite gene sets. Genetic association results predicted up to 4% of general cognitive function variance in independent samples. There was significant genetic overlap between general cognitive function and information processing speed, as well as many health variables including longevity.

Hors ligne

#9 27-09-2017 19:05:35

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Intelligence and educational achievement
Ian J.Deary, SteveStrand, PaulineSmith, CresFernandes, 2007

http://www.sciencedirect.com/science/ar … 9606000171

This 5-year prospective longitudinal study of 70,000 + English children examined the association between psychometric intelligence at age 11 years and educational achievement in national examinations in 25 academic subjects at age 16. The correlation between a latent intelligence trait (Spearman's g from CAT2E) and a latent trait of educational achievement (GCSE scores) was 0.81. General intelligence contributed to success on all 25 subjects. Variance accounted for ranged from 58.6% in Mathematics and 48% in English to 18.1% in Art and Design. Girls showed no advantage in g, but performed significantly better on all subjects except Physics. This was not due to their better verbal ability. At age 16, obtaining five or more GCSEs at grades A⁎–C is an important criterion. 61% of girls and 50% of boys achieved this. For those at the mean level of g at age 11, 58% achieved this; a standard deviation increase or decrease in g altered the values to 91% and 16%, respectively.

Hors ligne

#10 26-10-2017 21:49:30

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Intelligence and the DNA Revolution

Scientists identify 22 genes associated with intelligence

https://www.scientificamerican.com/arti … tter-Share

Hors ligne

#11 12-11-2017 22:03:00

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

The negative Flynn Effect: A systematic literature review
Author links open overlay panelEdwardDuttonaDimitrivan der LindenbRichardLynnc

http://www.sciencedirect.com/science/ar … 9616300198

Hors ligne

#12 30-11-2017 16:06:33

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Metabolic hypothesis for human altriciality
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3458333/

Hors ligne

#13 17-12-2017 12:29:44

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Why it hurts to see others suffer—pain and empathy linked in the brain
September 30, 2015 by Rebecca S. Dewey, The Conversation
https://phys.org/news/2015-09-sufferpai … brain.html

Hors ligne

#14 19-01-2018 14:11:27

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

A rechercher : lien entre activité physique et régénération neuronale.

6 règles d'or pour que votre cerveau continue de fabriquer de nouveaux neurones
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/c … ign=buffer

"Il nous faut lutter contre la sédentarité car la science nous dit que, en cas d'activité physique, les muscles produisent des susbtances chimiques (nommés facteurs trophiques) qui, par voie sanguine, viendront agir sur le cerveau et particulièrement sur la niche de cellules souches", explique le Pr Lledo. Il existe donc une corrélation directe entre activité musculaire et production de nouveaux neurones.

Hors ligne

#15 19-01-2018 18:13:21

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Le climat moteur d'évolution

Ces derniers millions d'années, l'Afrique de l'Est a connu plusieurs changements climatiques. La végétation s'est modifiée et, dans la lignée humaine, seules ont survécu les espèces ayant une certaine capacité d'adaptation.

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a … -33483.php

Hors ligne

#16 25-01-2018 10:31:03

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

The evolution of modern human brain shape

    Simon Neubauer*, Jean-Jacques Hublin and Philipp Gunz

See all authors and affiliations
Science Advances  24 Jan 2018:
Vol. 4, no. 1, eaao5961

http://advances.sciencemag.org/content/ … o5961.full

Abstract

Modern humans have large and globular brains that distinguish them from their extinct Homo relatives. The characteristic globularity develops during a prenatal and early postnatal period of rapid brain growth critical for neural wiring and cognitive development. However, it remains unknown when and how brain globularity evolved and how it relates to evolutionary brain size increase. On the basis of computed tomographic scans and geometric morphometric analyses, we analyzed endocranial casts of Homo sapiens fossils (N = 20) from different time periods. Our data show that, 300,000 years ago, brain size in early H. sapiens already fell within the range of present-day humans. Brain shape, however, evolved gradually within the H. sapiens lineage, reaching present-day human variation between about 100,000 and 35,000 years ago. This process started only after other key features of craniofacial morphology appeared modern and paralleled the emergence of behavioral modernity as seen from the archeological record. Our findings are consistent with important genetic changes affecting early brain development within the H. sapiens lineage since the origin of the species and before the transition to the Later Stone Age and the Upper Paleolithic that mark full behavioral modernity.

Hors ligne

#17 30-01-2018 22:51:44

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

L’évolution du cerveau d’Homo sapiens
L’étude des crânes d’Homo sapiens des plus anciens (Djebel Irhoud) à l’homme moderne montre une évolution progressive du cerveau.
http://www.hominides.com/html/actualite … n-1199.php

Hors ligne

#18 02-03-2018 13:18:49

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

A combined analysis of genetically correlated traits identifies 187 loci and a role for neurogenesis and myelination in intelligence
W.D. Hill & al., 2018
https://www.nature.com/articles/s41380-017-0001-5

Genetic contributions to variation in general cognitive function: a meta-analysis of genome-wide association studies in the CHARGE consortium (N=53 949)
G Davies & al., 2014
https://www.nature.com/articles/mp2014188

GWAS meta-analysis (N=279,930) identifies new genes and functional links to intelligence
https://www.nature.com/articles/mp2014188

Genome-wide association studies establish that human intelligence is highly heritable and polygenic
G Davies & al, Nature, 2011.
https://www.nature.com/articles/mp201185

Hors ligne

#19 13-03-2018 23:42:00

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Pour l'éducation, Malgré les différences de QI montrées lors des expériences menées par l'étude « Minesota transracial adoptees », de plus récentes études ont été effectuées par Dalen & al. en 2008, Lindblad & al. en 2009 et Loman & al. 2009, et ont montré des différences non-significatives (allant de 1 à 1,5 points de QI) entre les adoptés noirs, blancs et asiatiques, montrant ainsi une quasi-ré-équilibration des scores de QI comparé aux résultats menés par la précédente étude : https://pdfs.semanticscholar.org/6203/7 … 8f2858.pdf Roland Fryer & Steven Levitt en 2004 ont tenté d'identifier les variables expliquant le fossé des scores au SAT (étant l'épreuve en fin de secondaire Américain, corrélée positivement aux scores de QI : https://www.psychologicalscience.org/pd … ion_detail ) en analysant un échantillon de 20 000 enfants âgés de 5 et 6 ans. En contrôlant de nombreux facteurs socio-économiques, en tenant compte d'un grand nombre de variables de contrôle comme l'âge des parents, le nombre de livres à la maison, le poids à la naissance, la participation à la nutrition WIC (Special Supplemental Nutrition Program for Women, Infants, and Children), le nombre de fessées, le niveau de sécurité de la zone résidentielle, etc. Les auteurs ont ainsi montré que l'écart entre les enfants noirs et les enfants blancs en prenant en compte ces biais environnementaux se rééquilibrent, leur ethnie n'ayant pas d'impact causal sur le score au SAT : http://pricetheory.uchicago.edu/levitt/ … ck2004.pdf Également, les scores au GCSE (étant l'épreuve en fin de secondaire Britannique, aussi corrélée positivement aux scores de QI : https://pdfs.semanticscholar.org/7040/e … dbb241.pdf ) relevés en 2009, 2010 et 2011, montrent que les élèves noirs réussissaient mieux à l'épreuve que les élèves blancs et asiatiques, et que les élèves blancs britanniques réussissaient mieux que les élèves blancs ibériques : http://newsrescue.com/blacks-especially … z55uHre4Sp

Enfin, plusieurs études tentent à prouver la causalité entre le travail fourni et les conditions d'éducation à l'école, ainsi que l'augmentation ou la baisse des scores de QI, causalité pouvant s'avérer véritable de par une augmentation des scores de QI de 2 à 10 points par année d'étude franchie, et une baisse de ces mêmes points par une mauvaise condition d'éducation ou un abandon des études, montrant que les différences moyens de QI entre les élèves de différentes ethnies proviendraient de leur éducation. https://www.sciencedirect.com/science/a … 9615000355 http://www.pnas.org/content/pnas/109/2/425.full.pdf https://pdfs.semanticscholar.org/200b/c … 25bb1a.pdf https://psyarxiv.com/kymhp

Kokuzuma
Épinglé par M - Gigantoraptor
Kokuzuma
il y a 6 jours (modifié)
Superbe vidéo! ^^

D'ailleurs, si tu veux des arguments sourcés pour débunker ce site et l'argumentaire des racialistes 2.0deQI, voici :

Pour l'éducation,

Malgré les différences de QI montrées lors des expériences menées par l'étude « Minesota transracial adoptees », de plus récentes études ont été effectuées par Dalen & al. en 2008, Lindblad & al. en 2009 et Loman & al. 2009, et ont montré des différences non-significatives (allant de 1 à 1,5 points de QI) entre les adoptés noirs, blancs et asiatiques, montrant ainsi une quasi-ré-équilibration des scores de QI comparé aux résultats menés par la précédente étude :
https://pdfs.semanticscholar.org/6203/7 … 8f2858.pdf

Roland Fryer & Steven Levitt en 2004 ont tenté d'identifier les variables expliquant le fossé des scores au SAT (étant l'épreuve en fin de secondaire Américain, corrélée positivement aux scores de QI : https://www.psychologicalscience.org/pd … ion_detail ) en analysant un échantillon de 20 000 enfants âgés de 5 et 6 ans. En contrôlant de nombreux facteurs socio-économiques, en tenant compte d'un grand nombre de variables de contrôle comme l'âge des parents, le nombre de livres à la maison, le poids à la naissance, la participation à la nutrition WIC (Special Supplemental Nutrition Program for Women, Infants, and Children), le nombre de fessées, le niveau de sécurité de la zone résidentielle, etc. Les auteurs ont ainsi montré que l'écart entre les enfants noirs et les enfants blancs en prenant en compte ces biais environnementaux se rééquilibrent, leur ethnie n'ayant pas d'impact causal sur le score au SAT :
http://pricetheory.uchicago.edu/levitt/ … ck2004.pdf

Également, les scores au GCSE (étant l'épreuve en fin de secondaire Britannique, aussi corrélée positivement aux scores de QI : https://pdfs.semanticscholar.org/7040/e … dbb241.pdf ) relevés en 2009, 2010 et 2011, montrent que les élèves noirs réussissaient mieux à l'épreuve que les élèves blancs et asiatiques, et que les élèves blancs britanniques réussissaient mieux que les élèves blancs ibériques :
http://newsrescue.com/blacks-especially … z55uHre4Sp

Enfin, plusieurs études tentent à prouver la causalité entre le travail fourni et les conditions d'éducation à l'école, ainsi que l'augmentation ou la baisse des scores de QI, causalité pouvant s'avérer véritable de par une augmentation des scores de QI de 2 à 10 points par année d'étude franchie, et une baisse de ces mêmes points par une mauvaise condition d'éducation ou un abandon des études, montrant que les différences moyens de QI entre les élèves de différentes ethnies proviendraient de leur éducation.
https://www.sciencedirect.com/science/a … 9615000355
http://www.pnas.org/content/pnas/109/2/425.full.pdf
https://pdfs.semanticscholar.org/200b/c … 25bb1a.pdf
https://psyarxiv.com/kymhp

Pour la culture,

La culture, et plus précisément l'acculturation et l'influence de culture promouvant ou ne promouvant pas de grandes performances dans les aptitudes logiques peuvent expliquer les différences de performance logique lors des tests de QI entre populations de différentes ethnies. En 1971, Mercer a classé les scores de QI pour les enfants mexicains et afro-américains selon le niveau d'acculturation et d'influence culturelle. Entre les niveaux les plus élevés d'acculturation et d'influence culturelle, les enfants mexicains ont montré une différence d'environ 20 points (84,5 à 104,4) et les enfants afro-américains ont aussi montré une différence d'environ 20 points (82,7 à 99,5), les différences de QI moyen entre les populations tendant alors à se rééquilibrer lorsque les niveaux d'acculturation et d'influence culturelle augmentent.
https://books.google.fr/books?id=NWFWm3 … IQ&f=false

Pour certains chercheurs, les tests de QI sont biaisés culturellement, de par des paternes pouvant être difficiles à résoudre à cause de perception logique ou de niveau de langue différents car influencés par la culture des personnes testés ; d'où l'invention de test de QI culture-fair. Joseph F. Fagan et Cynthia R. Holland ont alors voulu tester, en 2008, la fiabilité de ces tests (en étudiant la corrélation de ces tests aux succès scolaires) et les résultats sur les scores moyens des minorités. Ils ont alors trouvé que ces tests étaient bien corrélés positivement aux succès scolaires et qu'aucune différence significative de QI ne fut trouver entre les QI moyen des minorités étudiées, montrant que les différences de QI moyens entre les populations mesurées par les tests non-culture-fair proviendraient de leurs différences culturelles. https://lesacreduprintemps19.files.word … l-fair.pdf

Pour le contexte socio-économique, Le contexte socio-économique peut aussi expliquer les différences de performance logique lors des tests de QI entre populations d’ethnie différente. En 2015, Sophie von Stumm et Robert Plomin, ont tenté de mesurer la corrélation du contexte socio-économique et du QI, et ont montré une corrélation significative de celui-ci (de 40% en moyenne à 70%) avec une augmentation des différences de QI avec l'âge alors que les différences de contexte socio-économique ne changent pas entre les jumeaux-parfaits (supposés avoir le même ADN) testés (avec des différences de QI de 6 points à l'âge de 2 ans allant jusqu'à 17 points de différence à l'âge de 16 ans ; les enfants élevés dans des contextes socio-économiques hauts passant de 99 points de QI à 103 points de QI, contrairement aux enfants élevés dans des contextes socio-économiques bas passant de 93 points de QI à 87 points de QI). https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4641149/ Plusieurs expériences ont par ailleurs tenter d'établir des causalités entre l'augmentation ou la baisse de points par le contexte socio-économique ; comme l'expérience de 1989, par Christiane Capron et Michel Duyme, ayant trouvé approximativement les mêmes différences de points que dans l'expérience de Sophie & al de 2015 :
https://www.nature.com/articles/340552a … lback=true Impliquant que les différences de QI moyens entre les populations proviendraient des différences de contexte socio-économique. (Etudes complémentaires : https://www.sciencedirect.com/science/a … 9616302112 https://prc.springeropen.com/articles/1 … 016-0016-x )

Pour les effets sociologiques,

Des effets sociologiques, comme la Menace du stéréotype, peuvent pareillement expliquer les différences de performance logique lors des tests de QI entre personnes d’ethnies différentes. L'effet de la menace du stéréotype étant le suivant : Quand vous devez passer un test d'intelligence où vous êtes dans une position de "menace" (on vous dit que le test que vous allez prendre mesure votre intelligence et prend en compte votre appartenance ethnique), vous allez immédiatement chercher tous les stéréotypes liés à l'intelligence supposée de votre ethnie, et si votre ethnie est considérée comme "moins intelligente", vous stresserez et ne vous arrêterez pas d'occuper votre esprit avec ce fait, en essayant de vous persuader que vous devez tout faire pour ne pas confirmer le stéréotype, ce qui vous fera commettre plus d'erreurs d'attention, en plus de vous faire prendre plus de temps pour répondre aux questions, vous conduisant à avoir réellement des résultats moins bons. Ce test a été réalisé sur des universitaires américains, blancs et noirs, par Claude Steele et Joshua Aranson, en 1995, et les résultats sont exactement ceux attendus par la théorie (lorsque les individus testés y étaient soumis, les noirs apportaient en moyenne moins de bons résultats que les blancs, et lorsque les individus testés n'y étaient pas soumis, les noirs et les blancs obtenaient alors en moyenne les mêmes résultats) : http://users.nber.org/~sewp/events/2005 … son_95.pdf


L'expérience a aussi été conduite entre blancs et mexicains (où le stéréotype négatif est supposé être assimilé par les mexicains) et blancs et asiatiques (où le stéréotype négatif est supposé être assimilé par les blancs) et montrent les mêmes résultats, impliquant que les différences de QI moyens entre les personnes de différentes ethnies proviendraient d'effet sociologique : https://www.researchgate.net/publicatio … tification Les résultats de Steele (1995) sont néanmoins contestés pour l'usage de covariance, biaisant les résultats. Cependant, en 2006, Ryan P. Brown et Eric Anthony Day ont essayé d'observer l'impact de la menace du stéréotype entre les Blancs et les Afro-Américains, sans usage de covariances, en usant des matrices progressives de Raven comme tests standardisés, une des composantes aux tests de QI (souvent défini comme la composante "culture-fair" et retranscrivant réellement le QI d'une personne). Leurs résultats correspondaient alors aux trouvailles de Steele & Aronson (1995), où les différences de résultats disparaissaient lorsque la menace du stéréotype était évitée : http://www.viriya.net/jabref/the_differ … trices.pdf

Egalement, d'autres effets socio-psychologiques, comme l'Effet Flynn, montrent une augmentation assez constante du QI dans le monde lors de périodes de temps courtes (de l'ordre de la dizaine d'année), où le QI moyen des noirs en Amérique est, par exemple, passé de 85 en 1995 à 91 en 2012. Des prédictions des futures scores de QI moyen par pays et par populations peuvent alors être effectuées, montrant alors que le QI moyen des noirs tendraient à augmenter jusqu'à atteindre ~95 au minimum à ~100 au maximum en 2060, alors que le QI moyen des blancs resteraient aux alentours de ~100 (atteignant ~103 au minimum à ~104 au maximum) lors de cette même année. Ces augmentations se déroulant dans des périodes de temps courtes laissent alors peu de place à l'hypothèse de différences dues à un déterminisme biologique, les mutations génétiques avantageuses ne se diffusant pas à une population en une dizaine d'année. http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/do … 1&type=pdf

Pour l'entrainement, L'entraînement cognitif peut, de la même façon, expliquer les différences de performance logique lors des tests de QI entre personnes d’ethnies différentes. En 2016, Sarah Cassidy, Bryan Roche, Dylan Colbert, Ian Stewart et BIan M.Grey, ont montré qu'après un entraînement logique quotidien durant plusieurs mois, sur des adolescents, le QI moyen augmentait de 20 points (où le QI du plus bas individu testé ayant 84 passe alors à 106). https://www.sciencedirect.com/science/a … 8016300231 D'autres études viennent renforcer ce fait, où des augmentations significatives de points de QI ont aussi été observé lors d’entraînement cognitif (prenant en compte, par ailleurs, d'autres effets pouvant biaiser la réelle efficacité des entraînements, comme l'Effet Placebo) : http://www.hrplab.org/brief-review-of-2 … ng-memory/ Montrant que les différences de QI moyens entre populations et personnes de différentes ethnies proviendraient d'une inégalité d'entraînement cognitif, et pourrait se rééquilibrer après entraînement.

Pour la santé et la nutrition, Plusieurs études montrent le lourd impact de la nutrition et de la santé sur le QI, ceux-ci pouvant le faire baisser ou l'augmenter de 10 points (ou plus suivant le temps pris en compte lors de l'étude) : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3607807/ D'ailleurs, le QI ne causerait pas le développement des nations, étant plus décrit comme un indicateur évoluant par rapport à l'évolution normale du développement des nations : https://www.researchgate.net/publicatio … ecent_Book https://www.sciencedirect.com/science/a … 6909002475 https://www.sciencedirect.com/science/a … 5713000991 Et les différences de capacités crâniennes, si tenter qu'elles soient fondées, ne peuvent pas expliquer la très grande majorité des différences, la taille du crâne étant d'ailleurs peu corrélée avec le QI : https://www.sciencedirect.com/science/a … 6909003675 https://www.sciencedirect.com/science/a … 341500250X Enfin, le QI est aussi beaucoup remis en cause pour son manque de validité scientifique (ceux-ci se reposant sur des corrélations souvent indirectes), pour le fait que sa validité soit moins importante pour d'autres ethnies, ainsi que pour le fait qu'il ne mesurerait qu'une petite partie des capacités cognitives d'un individu, pouvant d'ailleurs être altérées au cours de sa vie : https://www.youtube.com/watch?v=uLnpQXOghtM https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23259956 http://biopolitics.kom.uni.st/Stephen%2 … 0Gould.pdf http://bactra.org/weblog/523.html http://www.charlatans.info/quotient-intellectuel.php http://www.charlatans.info/intelligence-et-qi.php https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4557354/ https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21443313 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24188390 http://psycnet.apa.org/record/2007-01670-000

Hors ligne

#20 14-03-2018 20:28:05

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Dietary cholesterol promotes repair of demyelinated lesions in the adult brain
https://www.nature.com/articles/ncomms14241

Multiple Sclerosis (MS) is an inflammatory demyelinating disorder in which remyelination failure contributes to persistent disability. Cholesterol is rate-limiting for myelin biogenesis in the developing CNS; however, whether cholesterol insufficiency contributes to remyelination failure in MS, is unclear. Here, we show the relationship between cholesterol, myelination and neurological parameters in mouse models of demyelination and remyelination. In the cuprizone model, acute disease reduces serum cholesterol levels that can be restored by dietary cholesterol. Concomitant with blood-brain barrier impairment, supplemented cholesterol directly supports oligodendrocyte precursor proliferation and differentiation, and restores the balance of growth factors, creating a permissive environment for repair. This leads to attenuated axon damage, enhanced remyelination and improved motor learning. Remarkably, in experimental autoimmune encephalomyelitis, cholesterol supplementation does not exacerbate disease expression. These findings emphasize the safety of dietary cholesterol in inflammatory diseases and point to a previously unrecognized role of cholesterol in promoting repair after demyelinating episodes.

Hors ligne

#21 30-03-2018 17:36:00

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

L'idée n'est pas nouvelle...

Ces scientifiques pensent que nos cerveaux fonctionnent comme des ordinateurs quantiques
par 
Clara Lalanne
  | 29/03/2018
https://www.ulyces.co/news/ces-scientif … uantiques/

Hors ligne

#22 31-03-2018 13:59:59

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Intelligence: Knowns and Unknowns
Ulric Neisser & al., 1996

https://www.mensa.ch/sites/default/file … er1996.pdf

Hors ligne

#23 03-04-2018 17:32:25

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Sur la génétique de l'intelligence, un long thread avec plein de liens, d'Antonio Regalado
https://twitter.com/antonioregalado/sta … 3670427648

DNA tests for IQ are coming, but it might not be smart to take one
Scientists have linked hundreds of genes to intelligence. One psychologist says it’s time to test school kids.
    by Antonio Regalado April 2, 2018
https://www.technologyreview.com/s/6103 … -take-one/

Forecasts of genetic fate just got a lot more accurate
DNA-based scores are getting better at predicting intelligence, risks for common diseases, and more.
    by Antonio Regalado February 21, 2018
https://www.technologyreview.com/s/6102 … -accurate/

Hors ligne

#24 03-04-2018 20:45:51

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Geoffrey Miller
Compte certifié @primalpoly
https://twitter.com/primalpoly/status/9 … 6025369600
Howard Gardner's 'Multiple Intelligences' theory is a pseudo-scientific fraud that's taken over public education. There's no evidence for it, and massive evidence against it (i.e. for the hierarchical g factor). Critiques:

Multiple Intelligences, the Mozart Effect, and Emotional Intelligence: A Critical Review
Lynn Waterhouse
Child Behavior Research
The College of New Jersey
http://ocw.metu.edu.tr/pluginfile.php/9 … 4104_1.pdf

Beyond g : Putting multiple intelligences theory to the test
Beth A. Visser
Michael C. Ashton
Philip A. Vernon
Department of Psychology, Brock University, St. Catharines, Ontario, Canada L2S 3A1
Department of Psychology, University of Western Ontario, London, Ontario, Canada N6A 5C2
Received 13 December 2005; received in revised form 20 February 2006; accepted 20 February 2006
http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/do … 1&type=pdf

Hors ligne

#25 16-04-2018 21:38:35

Admin
Administrateur
Inscription : 30-07-2013
Messages : 633

Re : Cerveau, neurologie, intelligence

Working Memory Bombshell
James Thompson • August 13, 2017
http://www.unz.com/jthompson/working-memory-bombshell/

Hors ligne

Pied de page des forums